Bien l’bonjour,

L’adolescence est une période que j’aime particulièrement. Educatrice auprès d’adolescents pendant près de 10 ans, j’ai développé un regard sur cette période de la vie qui s’est enrichie surtout de mon expérience mais également de formations, de conférences, d’ateliers, de partages… et de lectures.

Celles et ceux qui me connaissent savent ma passion pour les livres. Que je ne lis d’ailleurs pas toujours, et d’ailleurs que je ne lis quasiment jamais en entier ! J’ai une bibliothèque bien fournie et je n’en ai d’ailleurs que très peu (je dois pouvoir les compter sur les doigts d’une main) sur le métier d’éduc ou sur les auteurs qui ont écrit sur le sujet (comme Rouzel, Fustier… ça fait des années que je me dis que je devrais m’y mettre…).

Lorsque j’interviens en formation, les étudiants me demandent souvent des lectures sur des thématiques spécifiques plutôt conceptuelles (la gestion de crise, l’agressivité, l’inclusion, l’autorité, le rôle de l’éducateur). Et je suis la plupart du temps “bien embêtée” car je ne connais pas de livre traitant d’un sujet en particulier.

Etre éducateur est pour moi un état d’esprit avant d’être un métier. C’est un espace de relations, de connaissance de soi, de découverte de l’autre, d’évolution permanente de nos compétences relationnelles et émotionnelles. Et j’ai bien du mal avec les ouvrages théoriques et les thématiques clivées. Comme je l’ai expliqué dans mon précédent article : “Mieux se connaître pour mieux travailler avec les autres“, tout est interactionnel ! Tout est inter-relié. Et définitivement, j’ai une vision globale de l’humain et des relations qui fait que je suis bien incapable de rester dans la tête, le raisonnement, le conceptuel même si cela est sans doute nécessaire et cohérent avec le fonctionnement d’autres personnes.

Quoi qu’il en soit, lorsque l’on me demande une thématique particulière comme référence de livre, je pense souvent à tel chapitre de l’un ou tel passage d’un autre. J’aime voir les choses sous un angle plus large, différent et imbriquer différents ouvrages les uns avec les autres pour en tirer nos propres conclusions… et finalement, à chaque fois, les mêmes réponses viennent : connais-toi toi-même, sois curieux des lois naturelles de l’humain et de la nature et tu trouveras les réponses. Les réponses sont en nous – certes bien cachées… il faut creuser loin parfois ! Les livres sont des outils pour nous guider.

Reste qu’il y a des livres qui restent des références pour moi et j’ai envie aujourd’hui de vous en proposer 8 (pas d’ordre précis) qui ont été des coups de coeurs. Précieux dans ma pratique. Pas forcément sur la thématique de l’adolescence (cf. mes propos ci-dessus) mais qui ont précieusement contribué à faire évoluer ma pratique, ma posture, ma compréhension, mon regard sur cette période, sur le rôle de l’adulte, sur les relations humaines. Il y en a évidemment de nombreux autres…

    1. 1 – L’EPREUVE DE L’ADOLESCENCE, de Jeanne Meijs

Si je n’avais dû en choisir qu’un, ça aurait été celui-là.
Rares sont les livres que je lis en entier, du début à la fin. Celui-là en fait partie. Car sa lecture m’a permis de mettre en mots un tas de ressentis, de perceptions, de sensations que j’avais sur ma propre adolescence et sur cette période de manière plus générale.

Jeanne Meijs est thérapeute et maman d’ados. Elle est fortement inspirée par la pédagogie Steiner. Son regard n’est linéaire ou causal comme la plupart des auteurs occidentaux que je connais mais elle prend vraiment l’humain dans sa globalité et son unicité avec une dimension spirituelle qui donne sa spécificité à l’ouvrage.

Elle évoque la construction psychique de l’enfant par périodes, jusqu’à l’adolescence. J’aime particulièrement le fait qu’elle considère chaque individualité et chaque fonctionnement comme empli de sens et elle nous détaille ce qui peut amener tel ou tel ado à adopter des comportements qui peuvent être problématiques pour eux… ou pour les adultes.

Elle aborde des thématiques comme le mensonge, le vol, les addictions, la sexualité, la scolarité, l’argent, l’ennui. Elle propose des pistes de réflexion non pas pour faire changer le comportement mais pour fortifier le psychisme du jeune de sorte à ce qu’il n’ai plus besoin d’avoir recours à ces attitudes. L’idée étant de permettre au jeune de se construire sur des fondations solides pour qu’il puisse accéder à son identité propre et à sa profondeur d’âme.

La dernière partie du livre parle des parents, de leur fonction pour l’enfant, des difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Elle leur propose des pistes d’action en fonction de la personnalité de leur ado. Jamais pour que ce dernier corresponde à l’image que l’on attend qu’il nous renvoie mais pour l’accompagner sur son chemin de vie, à lui. Toujours avec profondeur et bienveillance.

Extraits :

“A l’orée de l’adolescence, l’enfant est rempli de pensées, de sentiments, de comportements qu’il a repris de ses parents et de ses professeurs, ou qui sont influencés par son entourage ou par la société. L’entièreté du contenu de la vie psychique de l’enfant est en fait un cadeau du passé.”

“Notre mission dans la vie est de devenir notre propre spécialiste, c’est-à-dire de devenir une vraie “individualité”, quelqu’un qui entend sa question de vie et y donne réponse. C’est alors seulement que nous sommes libres et que nous sommes capables d’entretenir avec les autres des rapports profonds”

“Des parents intelligents invitent inconsciemment les enfants qui agissent de cette façon à entrer dans l’adolescence, en leur proposant des défis, en stimulant chaque petite étincelle d’individualité et en leur faisant sentir qu’ils ne les laisseront pas tomber en cas de difficulté”

“Même si vous savez que le idées ne sont pas infaillibles, n’hésitez pas à vous en servir pour éduquer vos enfants : ils rejetteront eux-mêmes plus tard ce qui ne leur convient pas. S’ils ne trouvent rien à rejeter, ils risquent tout simplement de se rejeter eux-mêmes !”

 

2 – LA DISCIPLINE POSITIVE POUR LES ADOLESCENTS, de Jane Nelsen

Plus pragmatique, cet ouvrage se présente comme une méthode alliant fermeté et bienveillance. Ce qui devrait plaire à mes collègues en quête de trouver un équilibre entre le cadre et le respect !

Ce livre propose à la fois de situations de parents et d’adolescents avec des outils concrets permettant aux adultes de poser une autorité cohérente visant un épanouissement, une autonomie et une prise de responsabilités des jeunes.

La discipline positive est une approche encourageante et motivante qui tient à favoriser une relation de qualité à travers des propositions (outils, exercices…) directement applicables sur le terrain.

 

3 – LES MOTS SONT DES FENETRES OU BIEN CE SONT DES MURS, de Marshall Rosenberg

Cet ouvrage ne concerne pas directement l’adolescence mais plutôt notre manière d’être en relation avec nous-mêmes et avec l’autre.

A travers ce livre, vous allez découvrir le processus de la Communication Non Violente développé par Marshall Rosenberg. Vous découvrirez une manière d’être en relation qui favorise l’authenticité, la coopération  et la créativité dans les conflits plutôt que les rapports de force et les conflits destructeurs.

La relation ado-adultes étant une relation comme toute autre, ce livre est donc à mon sens à lire pour peut être glaner des pistes pour envisager une communication plus respectueuse des besoins de chacun, et grâce à laquelle un espace de possibles plus grand pourra s’ouvrir.

 

4 – FAMILLE QUAND TU NOUS TIENS, de Eric Trappeniers et Alain Boyer

Le premier livre de systémique que j’ai lu il y a … ouf … 15 ans ! (et je n’en ai que 34 !)

Notre perception de la réalité est influencée par nos croyances, notre histoire familiale, la manière dont nous avons été éduqués… Et dans un groupe donné (famille, foyer…), chaque personne (jeune, adulte…) va interagir à partir de tout ce bagage, en prenant un rôle qui lui est propre et qui va créer un équilibre au sein du système dans lequel il évolue.

Ce livre, qui s’adresse en premier lieu aux intervenants du secteur social (donc vous !) propose un certain nombre de situations concrètes qui peuvent nous aider à comprendre de quelle manière notre histoire influence notre posture. Et de fait, comment reprendre la responsabilité du changement, de nos actes, de nos choix, de nos valeurs, de notre histoire !

 

5 – EDUQUER SANS PUNIR, de Roland Coenen

Tu es éduc ?
Tu bosses avec des ados ?
Tu n’as pas encore ce livre ??????????

Eh bien je t’invite fortement à te le procurer car il risque de t’éclairer sur bien des points à partir de situations réelles basées sur l’approche systémique, dans un établissement accueillant des adolescents.

Ce livre propose une vision systémique et globale (vous l’aurez compris, je n’aime pas la vision causale : une conséquence) des comportements à risques chez l’adolescent et explique en quoi les punitions (voire de la sanction) et les menaces sont inutiles voire souvent contre-productives !

A partir d’exemples concrets, ils proposent une analyse précise de la situation à partir de leur pratique et de leurs interventions.

Un must have !!!!

 

6 – STELLA ET LE CERCLE DES FEMMES, de Maïtie Trélaün

J’ai découvert ce livre après avoir bossé auprès d’adolescentes. Alors pourquoi le proposer ?
Parce que l’adolescence manque cruellement de rituels et de rites de passages, et celui des règles en fait pourtant tellement partie. C’était donc essentiel pour moi que dans ce TOP 10 se trouve au moins un ouvrage qui aborde la question, ici pour les adolescentes, de cette période durant laquelle elles ont besoin d’être guidées. Et pour cela, nous-mêmes qui sommes pour la plupart déconnectées de la puissance de notre cycle féminin, il peut être préalablement important déjà de faire le chemin avec nous mêmes pour nous réapproprier notre corps, notre nature, mieux nous connaître, mieux nous comprendre pour ensuite pouvoir transmettre avec le coeur et pas juste avec la tête.

L’histoire de Stella est un roman initiatique pour les adolescentes, les mères, les accompagnantes qui permet d’envisager le cycle féminin sous un autre regard froid, rigide, écoeuré, déconnecté que celui proposé par notre société un peu malade il faut le dire.

En espérant qu’il vous inspire pour vous reconnecter à vos propres cycles afin de guider au mieux les adolescentes que vous accompagnez dans cette étape de leur vie.

7 – APPRIVOISER SON ADO, de Pascale Roux

Si vous n’êtes pas fan de gros bouquins, ce petit libre de moins de 100 pages des éditions Jouvence (donc petit prix en plus !) vous proposera une explication pertinente, synthétique, accessible, ludique de ce qu’est la période de l’adolescence, des outils pratiques pour créer une relation de qualité et de conseils pour transformer un conflit destructeur en conflit créateur !

Il est facile à lire, rapide aussi et vraiment bien fichu !

 

8 – S’IL TE PLAIT, NE M’AIDE PAS, de Guy Hardy

Qui n’a jamais rencontré, parmi les travailleurs socio-éducatifs, des adolescents (ou familles) placés sous injonction administrative ou judiciaire ? Autrement dit, elles n’ont rien demandé et se retrouvent à devoir accepter une aide dont elles n’ont parfois même pas conscience d’avoir besoin (et parfois n’en ont pas besoin du tout ?)

On parle alors d’aide contrainte… qui est inconfortable tant pour les personnes “aidées” que pour les personnes “aidantes”. Cet ouvrage, à voir, à lire, à avoir, à relire !, ouvre des pistes de réflexion pertinentes  sur une pratique permettant de créer une relation au-delà de l’injonction d’aide.

Des exemples, des analyses, des critiques, des remises en question… un ouvrage encore d’orientation PNL et systémique qui doit impérativement se trouver dans votre bibliothèque !!!

 

Et vous, quels sont les livres qui vous accompagnent ou vous ont influencé dans votre pratique ? Partagez-les nous en commentaires 🙂